Haut de page
TwitterYoutubeLinkedinScoop.It!FacebookVersion imprimable

Les prélèvements sur eaux propres s’effectuent généralement pour réaliser des analyses microbiologique.

Prélèvements pour analyses microbiologiques

Deux grandes familles se distinguent pour ce type de prélèvement :

  • Les prélèvements pour analyses sur les eaux de consommation, afin de vérifier la conformité de l’eau consommée, arrêté du 21/01/2010 (analyse de type D1) ou de vérifier l’absence de risque sur la santé, arrêté du 1/02/2010 (légionelle). Ce type de prélèvement s’effectue sur des robinets de consommation ou des douches dans les réseaux d’eau froide ou chaude.
  • Les prélèvements sur les Tours aéroréfrigérantes (TAR, légionelles) s’effectuent davantage dans un cadre réglementaire (arrêté du 14/12/2013).

 

L’ensemble de ce type de prélèvement est réalisé techniquement par le biais d’un prélèvement ponctuel, après avoir respecté de multiple règles ou précautions afin de ne pas contaminer l’échantillon recueilli.

Les prélèvements sont réalisés sous accréditation COFRAC.

La périodicité de ce type de contrôle dépend du classement de votre installation ou de votre catégorie, mais également des résultats des mesures précédentes. Généralement un contrôle annuel est réalisé. Pour les TAR ce contrôle peut être mensuel dans certains cas.

 

 But du prélèvement pour analyses des eaux de consommation

L'objectif du prélèvement et analyses des eaux de consommation est de rechercher la présence de micro-organismes (bactéries, virus et parasites) dans les eaux de consommation afin de vérifier la qualité du traitement de la désinfection et de garantir une utilisation sans risque par le consommateur. La présence de micro-organismes dans l’eau de consommation peut engendrer un risque à court terme pour le consommateur, le tableau clinique des pathologies engendrées est le plus souvent bénin pour la population générale (troubles gastro-intestinaux, diarrhées, …

 

But du prélèvement pour analyses légionelles

L'objectif du prélèvement et analyses légionelles est de rechercher la présence de légionelles dans les installations où la présence et la prolifération de ces bactéries est possible, eau froide sanitaire (EFS), eaux chaudes sanitaires (ECS), dans les installations de refroidissement par dispersion d’eau dans un flux d’air (IRDEFA) ou tour aéroréfrigérante (TAR), dans les eaux d’agrément et eaux naturelles.

 

Les structures concernées par ce type de prestation

Sont concernés par ce type de prélèvements, les installations collectives de production, de stockage et de distribution d’eau chaude sanitaire qui alimentent les établissements de santé, les établissement sociaux-médicaux, les établissements pénitentiaires, les hôtels et résidences de tourisme, les campings et les autres établissements recevant du public.

Les industriels ayant un système de refroidissement par dispersion d’eau.

Fotolia ® JPC-PROD

 

Fréquence de prélèvement

Pour les établissements recevant du public, l’arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d'eau chaude sanitaire, fixe une fréquence annuelle de prélèvement.

Pour les industriels, les arrêtes du 14 décembre 2013 relatif aux prescriptions générales applicables aux installations relevant du régime de déclaration ou de l'enregistrement au titre de la rubrique n° 2921 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement, la fréquence est respectivement bi mensuelle (1/2mois) et mensuelle pour les installation soumis au régime de l’enregistrement.

L’arrêté du 11 janvier 2007 relatif au programme de prélèvements et d'analyses du contrôle sanitaire pour les eaux fournies par un réseau de distribution, pris en application des articles R. 1321-10, R. 1321-15 et R. 1321-16 du code de la santé, fixe les fréquences de prélèvement

 

Détail de la prestation CTC

La méthodologie de prélèvement diffère en fonction de la typologie d’analyse à réaliser (D1, D2, P1, P2, RP ou RS).

Les prélèvements sont réalisés selon les normes ISO 19458, FDT90-520, FDT90-522 sous accréditation COFRAC et par un personnel expérimenté qui réalisera les prélèvements avec une rigueur absolue. Les règles de purge, de désinfection, et de limitation des contaminations extérieures sont primordiales à une bonne qualité de prélèvement et donc à sa représentativité.

Conditionnement des échantillons dans des flacons spécifiques pour analyses bactériologiques, stériles et contrôlés analytiquement.

Transport en température contrôlée vers notre laboratoire dans la demi-journée, pour une mise en analyse immédiat. Les circuits les plus courts doivent être privilégié pour des analyses de ce type.

Envoi d’un rapport accrédité COFRAC, précisant le respect ou non des limites de qualité par rapport au référentiel existant, reprenant les modalités et conditions de prélèvement. Dans certains cas, une alerte par mail pourra être envoyée dès la détection de certains paramètres.

Contact   -   Mentions légales   -   C.G.V   -   R.G.P.D.   -   Gestion des cookies   -   Plan du site   -   © CTC - 2020
CTC Groupe - 4 rue Hermann Frenkel - 69367 Lyon Cedex 7, France