Haut de page
TwitterYoutubeLinkedinScoop.It!FacebookVersion imprimable

Le but du prélèvement piézomètres est de vérifier l’impact de votre activité sur la nappe phréatique

Prélèvement piézomètre

Un prélèvement piézomètre, consiste en la réalisation d’un prélèvement ponctuel de votre nappe phréatique.

Le but de ce contrôle est de vérifier l’impact de votre activité sur la nappe phréatique.

Les prélèvements sont réalisés sous accréditation COFRAC, selon la FD T 90-523-3.

 Sur le plan technique, les prélèvements sont réalisés dans des piézomètres, (ou petit forage) réparti sur votre site. A minima, le site comporte 2 piézomètres dont 1 en amont et l’autre en aval, permettant de comparer les résultats et de connaitre l’impact de votre activité.

Ces prélèvements sont réalisés à l’aide de petites pompes immergées pouvant aller jusqu’à 80 m de profondeur. Après avoir évacué plusieurs fois l’eau stagnante présente dans le piézomètre (purge), un échantillon est collecté et analysé par notre laboratoire. La quantité d’eau purgée dépendra de la profondeur de l’ouvrage et de la hauteur d’eau.

Comme pour les bilans 24h, la périodicité de ce type de contrôle dépend du classement de votre installation ou de votre catégorie. Elle peut être annuelle, trimestrielle ou mensuelle.

 

But du prélèvement

Vérification de la qualité de la nappe phréatique afin de vérifier l’impact de l’activité industriel. Ce type de contrôle est réalisé généralement à l’aide de puits de contrôle (piézomètre). Le contrôle de la nappe phréatique n’est pas systématiquement demandé par les administrations (DREAL).

 

 Qui est concerné

Les stations d’épuration et les industriels ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement). Toute exploitation industrielle ou agricole susceptible de créer des risques ou de provoquer des pollutions ou nuisances, notamment pour la sécurité et la santé des riverains est une installation classée.

 

Fréquence des prélèvements 

La fréquence des contrôles peut varier en fonction de l’activité de l’établissement et de son classement (autorisation ou déclaration) et de la zone géographique. Elle est généralement semestrielle, mais des contrôles trimestriels sont également possible.

 

Détail de la prestation CTC

Les prélèvements sont réalisés sous accréditation COFRAC, selon les normes FD T 90-523-3 et NF 31-615. Avant chaque prélèvement une opération, plus ou moins longue en temps, de purge du piézomètre est indispensable afin de garantir le but rechercher soit la qualité de la nappe phréatique. En cas de non réalisation de cette purge, les résultats pourraient être non conforme ou inutilisable. CTC réalise systématiquement une purge de 4 à 6 fois le volume d’eau présent et le matériel utilisé permet de contrôler des points de mesure à des profondeurs pouvant aller jusqu’à 80 m.

Des paramètres physico-chimiques sont également mesurés en continu pendant le cycle de purge, tel que le pH, la température, la conductivité, …

Conditionnement des échantillons dans des flacons contrôles analytiquement (NF 90-524), et transport des échantillons en enceinte réfrigérée (5°C ± 3) immédiatement après la fin du prélèvement dans notre laboratoire accrédité COFRAC afin de respecter les exigences règlementaires de délai de mise en analyses (ISO 5667-3). L’absence d’intermédiaire entre le prélèvement et l’analyse garanti un traitement rapide de vos échantillons.

Rédaction d’un rapport de prélèvement reprenant les résultats d’analyses fournis par notre laboratoire. Comparaison avec les valeurs limites et commentaires.

Contact   -   Mentions légales   -   C.G.V   -   R.G.P.D.   -   Gestion des cookies   -   Plan du site   -   © CTC - 2020
CTC Groupe - 4 rue Hermann Frenkel - 69367 Lyon Cedex 7, France